Formation

La formation des aidants

 

Pour parler de formation d’aidant, il faut à minima savoir de quoi l’on parle !

Commençons par la définition légale du statut d’aidant :

Statut légal des aidants

Selon l’article R245-7 du Code de l’action sociale et des familles :

« Est considéré comme un aidant familial, le conjoint, le concubin, la personne avec laquelle le bénéficiaire a conclu un pacte civil de solidarité, l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré du bénéficiaire, ou l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré de l’autre membre du couple qui apporte l’aide humaine et qui n’est pas salarié pour cette aide. »

Notre association, n’a pas pour objectif de faire de la formation des aidants une source de revenus très lucratifs, ce qui serait de notre point de vue, contraire à nos statuts ainsi qu’à notre vision de ce que portent chaque aidant au quotidien.

Pour bien comprendre la notion de formation, commençons par deux définitions qui auront pour mérite, de remettre la réalité à sa place.

  1. Définition commune d’un formateur

« Un formateur doit avoir des connaissances à transmettre, mais également posséder des qualités propres aux enseignants : pédagogie, patience, sens du relationnel, de l’écoute… Côté crédibilité, les diplômes et l’expérience du monde professionnel jouent en faveur du formateur. Il constitue une évolution de carrière possible pour beaucoup de personnes exerçant une activité nécessitant une expertise, soit en d’autres termes, la plupart des métiers.

Pour devenir formateur, il faut nécessairement avoir plusieurs années d’expérience. Il est également possible de passer la licence professionnelle « métiers de la formation de base et de l'insertion des adultes », accessible à Bac+2. Il existe également des masters professionnels spécialisés et des formations proposées par le Cnam »

En effectuant quelques recherches poussées, il n’existe aucun diplôme de « formateur d’aidant familial », et toutes les associations qui proposent une formation pour les aidants, et ce, avec des coûts exorbitants, s’appuient uniquement sur l’expérience de professionnels de santé, qui n’ont pour la plus grande majorité, aucune expérience personnelle du vécu d’un aidant. Le métier d’aidant n’existant pas, cette définition, dans notre cadre n’a donc aucune valeur.

Arrêtons-nous uniquement sur la fin de cette définition, avec pour simple image réelle, ceci : « Pour devenir formateur, il faut nécessairement avoir plusieurs années d’expérience. », et c’est bien ce que nous revendiquons.

Pour bon nombre d’entre nous, nous sommes aidants depuis plus de 20 ans, et aucune reconnaissance à ce niveau, par contre, certaines associations portent haut et fort des programmes de formation, alors qu’aucun de leurs formateurs n’a jamais été aidant.

Aussi, la particularité de l’Association des Aidants Familiaux du Finistère, est de proposer une formation emprunte de réalisme, et dispenser par des « Pairs ».

  1. Définition des « Pairs »

Définition du Larousse des « Pairs » :

« Ceux qui occupent le même rang, qui sont égaux en dignité, en situation sociale : Être jugé par ses pairs. »

Nous conviendrons, que cette définition correspond bien plus à notre projet, qui souhaite mettre en avant l’expérience que chaque aidant peut s’apporter, avec une réalité quotidienne, et un vécu unique de l’accompagnement d’un proche.

Il est simple de proposer des thématiques pour élaborer, puis facturer une formation, mais gardons à l’esprit, que si ces thématiques et ces formations existent, c’est parce que malheureusement, nous existons !

Et c’est bien là, que le bas blesse, puisque nous avons, nous aidants, fourni ces thématiques, personne ne les a devinées.

Vous constaterez ci-dessous le manque d’originalité de toutes les associations qui proposent toutes les mêmes thématiques.

THEMATIQUES TYPES

Les aides et les droits : comment les trouver, comment s’y retrouver

Se maintenir en bonne santé    

Être aidant familial aux différentes étapes de la vie de la personne aidée

Être aidant familial : les répercussions familiales, professionnelles et sociales.

Être aidant : une posture, des besoins, des attentes et des limites

Comment s'y prendre avec son proche pour les gestes de la vie quotidienne ?

Comment concilier sa vie d'aidant avec sa vie personnelle et sociale ?

La relation au quotidien avec son proche

Avons-nous vraiment attendu que ces organismes voient le jour, pour vivre tous ces thèmes au quotidien ?

Pour développer un projet, on commence par évaluer un besoin, ou une envie, c’est bien ce qu’il s’est passé pour déterminer de ces thématiques, ensuite on étudie, quel professionnel sera capable de dispenser une formation qui apportera de la crédibilité au projet, en l’occurrence, des professionnels de santé, qui n’ont pas notre vécu, et pour conclure, on soumet le projet afin d’en obtenir le financement.

Nous n’avons pas la même conception, ces thématiques « bateaux », nous les vivons au quotidien, donc qui de mieux placés que nous, aidants, pour en parler, c’est l’objectif de la mise en place de nos espaces de « Paroles d’aidants® », proposer ces temps d’échanges qui permettent de s’écouter, d’échanger, et mutuellement de se former en tirant parti de nos expériences communes et de notre vécu.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 28/03/2019