L'association, créée le 6 février 2019, a fonctionné cette année sur la base de la "gratuité découverte" car nous ne savions pas réellement où nous allions.

La fréquentation et la qualité de tous nos ateliers, nous ont prouvé l'utilité de notre démarche, mais les professionnels intervenants, ne le font pas de manière gracieuse, en outre, nous mettons en place de nouvelles activités en 2020 qui nécessitent un coût pour l'association.

Aussi, à compter de janvier 2020, l'adhésion à l'association a été fixé à 20,00 euros pour l'année, donnant accès à toutes les activités (en dehors des ateliers "cuisine & partages" pour lesquels une participation de 5,00 euros sera demandée pour les adhérents, et de 10,00 euros pour le reste du public).

En vous remerciant pour votre compréhension

Le Président

 

 

 

 

 

Vendredi 13 décembre 2019, l'Association des Aidants Familiaux du Finistère, Le Collectif des Familles Bretonnes pour l'Accueil des Jeunes et Adultes Handicapés, l'association "pas à pas avec Alexia" représentés par Laurent Manchon et Stéphanie Sellin ainsi que la MGEN de la Porte Neuve représentée par Anne Cadou, ont été reçus en entretien par Erwan Balanant, député du Finistère, et son collaborateur Dominique Le Pennec sur la problématique du manque de places en structures médico-sociales, des jeunes et adultes sans solutions, des enfants non scolarisés malgré les notifications MDPH ainsi que sur la nécessité du répit pour les proches aidants, et notamment pour tous les aidants y compris ceux accompagnant le handicap des jeunes, "on ne peut opposer la perte d'autonomie au manque d'autonomie" dans la possibilité d'accéder au répit, précise Laurent Manchon.

"Le Député à pris en compte nos diverses demandes et remarques, qu'il va faire remonter aux instances compétentes, et regarder avec beaucoup d'intérêt les solutions qui peuvent être apportées, tout en rappelant que le Gouvernement vient de préciser sa politique sur le handicap et le répit à partir de 2020, et qu'un délai sera nécessaire pour en constater les effets" conclu Laurent Manchon. Une attention particulière sera apportée à la sensibilisation des entreprises quant à la situation des aidants, en effet, toutes n'ont pas encore pris conscience que le bien être des aidants contribue à celui de l'entreprise.
De l'avis de chacun, il semble évident que sans moyens financiers conséquents, la résolution des différentes problématique
s sera plus longue.
Des initiatives se mettent en place et ont besoin d'être portées et soutenues pour répondre à cette question de santé publique, reconnaissait le Député, que nous remercions encore pour sa disponibilité et son écoute active malgré un emploi du temps chargé.

 

 

 

 

 

 

 

L’association des aidants familiaux a organisé samedi matin le dernier groupe de parole de l’année. Sept personnes ont échangé sur le quotidien des aidants avec en toile de fond un sujet d’actualité phare : comment aborder les fêtes sans vivre l’isolement ?

Cette thématique a bien évidemment nourri le débat, et apporté son lot de témoignages, explique Laurent Manchon, président des aidants familiaux. Les associations sont une ressource précieuse et beaucoup d’aidants trouvent un grand réconfort dans les groupes de parole qui y sont organisés.

Oser demander de l’aide, et pas seulement à des professionnels, mais à ses proches, n’est pas toujours facile, et pourtant !

Le prochain rendez-vous est fixé samedi 18 janvier. Pour répondre à une demande grandissante, l’association étudie toutes les possibilités pour ouvrir un second groupe de parole, probablement le vendredi vers 15 h.

De la sophrologie pourraient également se tenir l’an prochain le jeudi, toujours au Domaine de la porte neuve. Les modalités précises seront prochainement communiquées, conclut Laurent Manchon.

 

 

 

 

"L'association des aidants Familiaux du Finistère participait samedi dernier à une réunion d'information et de coordination organisée par le Collectif de familles Bretonnes pour l'accueil des enfants et adultes handicapés dont elle est membre, à Saint-Allouestre dans le Morbihan.

Plus de cinquante personnes étaient présentes à cette réunion de retour sur les démarches entreprises par le Collectif, lanceur d'alerte, auprès de l'ARS Bretagne.

 

"Le Collectif, ce sont plus de 650 familles sur toute la Bretagne dont les enfants ou jeunes adultes se retrouvent sans solutions d'accueil, sous prétexte d'une inclusion pour tous! Mais que faire lorsque cette inclusion ne s'applique pas à chacun? Le Collectif c'est aussi des associations telles que la notre, ou l'association "Parlons-! Autisme", ou bien "Bretagne Solidarité 22" ainsi que celles qui sont en train de rejoindre le Collectif et qui entendent bien se faire entendre sur cette politique d'inclusion, certes nécessaire, mais aussi discriminatoire dans le fond, puis-qu’aucun financement n'est accordé aux "sans solutions" et ce malgré la loi N° 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l'action sociale et médico-sociale qui prévoit le respect de l'égale dignité de tous les êtres humains avec l'objectif de répondre de façon adaptée aux besoins de chacun d'entre eux en leur garantissant un accès équitable sur l'ensemble du territoire ", précise Laurent Manchon.

 

C'est ce qu'a abordé le Collectif au cours de cette réunion, en informant sur les retours de l'ARS Bretagne, qui bien évidemment ne répondent pas du tout aux attentes des familles concernées. En effet, 111 dossiers AMI (appel à manifestation) ont été déposés dans toute la région Bretagne à l'ARS régionale, seulement 34 ont été retenus dont bons nombres non encore finalisés.

 

Lanceur d'alerte sur le nombre trop important d'amendements CRETON (maintien en structures enfants des plus de 20 ans), le Collectif oeuvre sans relâche afin que les pouvoirs publics entendent les inquiétudes des parents et associations, notamment sur le manque de places en établissements, reçu en 2018 par Madame Sophie Cluzel, Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, les choses n'ont pas plus avancés, bien au contraire, puisque le Gouvernement et l'ARS ont décidé d'axer leur politique, et leur priorité sur la scolarisation des enfants handicapés et sur l'emploi en milieu ordinaire dans un modèle inclusif pour les plus autonomes.

 

Politique et priorité qui sont loin de prouver leur efficacité au regard du nombre d'enfants non scolarisés depuis la rentrée scolaire de septembre 2019, et du nombre de personnes en situation de handicap sans emploi!".

 

 

 

“Pour aider quelqu'un, l'aider vraiment, il faut prendre des risques, mettre sa tranquillité en danger.”

Dominique Muller Dominique Muller

 

 

 

Programme d'activités 2020

L'adhésion à l'association est de 20 euros par an, ce qui donne droit à la gratuité de toutes les activités.

Toutes les activités se déroulent au Domaine de La Porte Neuve à Riec-sur-Bélon et sur réservation au 06.68.42.95.80 ou par mail aaff.secretariat@gmail.com

 

 

 

 

Atelier cuisine aidants, aidés à partir de 2020

 

 

 

Médiation équine du 16 novembre 2019

Aidants familiaux - France3 Iroise & France3 Bretagne le 14 mai 2019

Aidants familiaux - France3 Iroise

Capitaine Yoann

Séminaire du 30 septembre 2019 Domaine de la Porte Neuve à Riec-sur-Bélon

Vidéo journée de répit du 21 09 2019

 

Premier espace de "paroles d'aidants®" ce matin au Domaine de la Porte Neuve à Riec-sur-Bélon en partenariat avec la MGEN.


Preuve d'un réel besoin, 11 aidants étaient présents sur le groupe de parole, d'écoute et d'échanges animé par Valentine DANIC Psychothérapeute à Riec, autour d'un café gâteau très convivial.

Après un bref tour de table, les échanges sur les diverses situations ont pris le pas, et chacun a pu partager son vécu, ainsi, nous pouvions découvrir les différentes pathologies des personnes accompagnées par les aidants présents, toutes aussi diverses que variées, allant de la trisomie, aux lourdes situations suite à des AVC, des situations de handicap physique dues au vieillissement, mais aussi des situations de handicap dues à des maladies rares, bien trop souvent oubliées, et très peu prises en charge.

Les problématiques communes entre les aidants restant quasiment les mêmes:

-Une grande fatigue, et un surmenage évident
-Un isolement social et, ou familial
-Un manque certain d'informations
-Un grand manque de solutions de répit de courte et moyenne durée en structure, ainsi qu'un reste à charge exorbitant
-Un manque de formations et de solutions techniques

Il a été abordé aussi, un réel manque d'informations de la part de différentes institutions telles que le CLIC, la MDPH. La mise en place d'une plateforme recensant les différents acteurs de l'aide aux aidants a été abordée, tout comme nous avons eu l'occasion de le faire hier au Conseil Départemental du Finistère.

Quelques pistes ont d'ores et déjà été apportées pour l'aide à domicile et une solution de répit concrète a été proposée, les informations seront intégrées sur notre site internet dans l'annuaire.

Les aidants ont conclu par un tour de table qui nous conforte sur le besoin et la nécessité de la mise en place de ce type de rendez-vous.
Le prochain groupe de parole est fixé au 15 juin 2019 de 10h00 à 12h00 toujours au Domaine de la Porte Neuve, et surtout sur réservation.

Le thème des droits des aidants sera abordé, vous avez la possibilité lors de votre réservation de faire des suggestions sur les sujets à traiter, nous aurons l'occasion de revenir sur le groupe de travail concernant l'amélioration du quotidien des aidants qui aura eu lieu le mercredi 5 juin au Conseil Départemental.

Encore merci à toutes et tous.
Réservations: 06.68.42.95.80 ou aaff.secretariat@gmail.com

 

 

 

 

Aider un proche malade, la parole à de jeunes aidants

Date de dernière mise à jour : 16/12/2019